Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 22:40

Aujou'd'hui, il m'est arrivé un truc incroyable... quelque chose dont j'avais déjà entendu parler, que certains proches avaient même expérimenté mais que moi, jusqu'à présent, je n'avais pas vécu, ni même approché.

- Vous dites ? Si je me suis mise au ski (ou n'importe quel autre sport de glisse) et que j'y prend du plaisir ? Il ne s'agit pas d'un miracle non plus...

 

Malédiction ou malchance, j'avais fini par me résigner et me dire que ça ne m'arriverait jamais.

- Pardon ? Si j'ai réussi à me taire pendant plus de 2 heures ? A part la nuit (et encore) ou en cas d'angine aiguë, impossible.

 

Et puis, là, comme ça, sans que je m'y attende, sans l'ombre d'un signe avant coureur, c'est arrivé !

Quoi, vous demandez-vous, fébriles... C'est vrai que je suis douée pour ménager le suspense... je devrais écrire des scénarios de séries américaines... ah non, mauvaise idée, il faut maîtriser un minimum l'anglais pour ça... et vu que je n'ai même pas réussi à demander où sont les toilettes à un londonien (heureusement, le mime est universel), ça ne va pas le faire...

Ok, ok j'y viens.

Eh bien figurez-vous qu'aujourd'hui, à 20 heures à peine, j'ai fait toutes - je dis bien toutes (et même plus encore) - les choses que je m'étais fixées en me levant ce matin que ce soit au boulot ou à la maison.

 

D'aussi loin que je me souvienne, moi, la reine des listes et des post-it, je n'étais jamais arrivée au bout de mes objectifs / pronostics - il est vrai souvent optimistes - repoussant systématiquement une partie au lendemain générant ainsi un sentiment permanent de frustration mêlé d'abattement prématuré face aux tâches reportées et nouvelles à venir.

A la fac déjà, au moment des révisions, je finissais toujours les 2 derniers jours à la bourre à ne pouvoir lire que les titres du restant de mes cours. Lorsque je prépare à manger, il y a toujours un plat qui saute au dernier moment (comme en général j'en prévois 12, mes convives ne restent pas affamés bien longtemps). Au bureau, je hiérarchise, je trie, j'anticipe mais rien n'y fait, y'a toujours un truc qui vient déranger mon beau programme.

 

Une bordélique (presque) assumée, une optimiste patentée et une frustrée permanente !

Et depuis l'arrivée des enfants, ça ne s'était pas vraiment arrangé...

 

Qu'a-t-il bien pu se passer de différent aujourd'hui ? Aurais-je bâclé certaines choses ? Une faille spatio temporelle aurait-elle aspiré tous les éventuels troubles fêtes de ma journée ? Aurais-je acquis un nouveau super pouvoir ? Saurais-je enfin m'organiser correctement et de façon réaliste ? Serais-je en train de virer maniaque, style Bree Van De Kamp dans Desperate Housewifes ?

 

A la fois agréable et déstabilisante, cette expérience me laisse avant tout perplexe. Je ne sais pas si j'ai envie que ça recommence. C'est tellement éloigné de ce que je connais. En même temps, c'est rassurant de savoir que tout n'est pas figé.

 

 

- Comment ? Si je ne suis jamais contente ? Oui, c'est vrai... mais ne le dites surtout pas à Choupinou !

Partager cet article
Repost0

commentaires

De Quoi Ça Cause ?

  • : Le blog de naije-blog.over-blog.com
  • : Les tranches de vie, coups de coeur et créations d'une maman trentenaire qui en réalité n'a pas que ça à faire. Bref, un espace d'expression qui se veut comme un baiser avec moustache, tantôt doux, chatouilleux, tantôt piquant, irrévérencieux, voire carrément sale… et qui ne vous laissera, je l’espère, pas indifférent.
  • Contact

Rechercher

Archives

Catégories